Les compléments à 10 et le serpent positif

Voici un travail complet sur les compléments à 10 et le calcul qui prend appui sur ces compléments. Ce travail part du serpent positif de Maria Montessori. Avec cet atelier, elle demande aux enfants de transformer un serpent fait avec des barrettes de perles colorées (de 1 à 9) en serpent doré (avec des perles de dizaines). Il s’agit donc de repérer les barrettes que l’on peut associer pour former une dizaine. Dans un premier temps, on s’arrange pour que cela tombe juste. Puis, on peut introduire un reste : c’est le serpent positif avec change. Dans ce cas, Maria Montessori utilise des perles noires et blanches, mais comme je n’en ai pas, je me sers des perles colorées. Pour connaitre très précisément le déroulement de cet atelier, il y a des explications dans ma fiche de préparation de séquence. Et pour les photos, je vous renvoie encore une fois sur le site d’ECAM.

Il est important que les élèves puissent manipuler ce matériel aussi souvent que nécessaire, donc je place le matériel nécessaire dans le coin du travail en autonomie, à utiliser largement en dehors des séances prévues à cet effet. Pour que les élèves puissent travailler en autonomie sur ce matériel, j’ai préparé des cartes avec des serpents : ils fabriquent eux-mêmes leur serpent avant de le transformer. Les 3 pages du document correspondent à 3 niveaux (et le change pour la dernière page) : je les ai donc imprimés sur 3 pages de couleurs différentes :

 

Je vous partage ensuite les documents nécessaires pour les compléments à 10 :

  • des fiches d’entrainement et de mémorisation des compléments à 10 :

  • un coloriage codé pour continuer à s’entrainer :

  • la trace écrite :

 

Voici maintenant les documents pour le calcul en appui sur les dizaines :

  • une fiche d’entrainement sur ces mêmes procédures :

 

Et enfin, je vous propose également la préparation de séquence complète : Calculer en faisant des dizaines.

C’est un long travail, mais qu’il me semble très important de faire en entier, car c’est une base de calcul très importante. Alors, je prends le temps !!

Comments

comments

9 thoughts on “Les compléments à 10 et le serpent positif

    1. Merci pour ce petit mot. C’est vrai que ce n’est pas toujours simple de savoir comment relier le matériel aux apprentissages… Tant mieux si cet article a pu t’aider :))

  1. merci pour e travail je ne connaissais pas le serpent positif.merci pour ce généreux partage.
    je ne parviens pas à télécharger le coloriage codé.
    merci

  2. Bonjour,j’ai lu votre livre et je découvre votre site très intéressant. Une question me perturbe: on peut aussi faire des serpents compléments à 10 en utilisant 3 groupes de perles différents comme 6,3 et 1.Pourquoi l’occulte t’on tout le temps dans les leçons sur les compléments ?Est ce que vous savez ce que préconisait M Montessori sur cette question? Cdlmt

    1. Bonjour, Merci pour votre question : oui, on peut tout à fait faire des compléments à 10 avec trois termes ou plus. C’est prévu dans les groupes de perles (cartes serpents les plus difficiles). Par contre, il est vrai que dans un premier temps, la mémorisation de deux termes est prioritaire. Il est impossible de leur faire mémoriser toutes les combinaisons de trois termes. Ensuite, les enfants apprendront aussi d’autres compléments et pourront croiser leurs connaissances : si 6 + 4 = 10, 6 + 2 + 2 = 10… Donc toute la partie mémorisation n’est axée que sur les compléments à 2 termes. J’espère que cela répond à votre question. Bonne continuation et à bientôt.

Laisser un commentaire