L’oiseau de la lecture

Une des difficultés des élèves dans l’apprentissage de la lecture vient d’une mauvaise représentation de l’acte de lire, voire d’une non-représentation. Certains enfants pensent que lorsqu’ils ont correctement vocalisé, ils savent lire, d’autres qu’il suffit de raconter l’histoire, même avec d’autres mots. Les stratégies qu’ils emploient pour lire découlent souvent de ces représentations. Les méthodes de lecture employées peuvent induire de telles représentations, mais il me semble qu’elles ne sont pas seules responsables et que les accuser en bloc est une solution un peu simpliste. Parmi les autres causes, la représentation familiale et les exigences de l’enseignant sont deux facteurs aussi très prégnants. Et le fait aussi que nous oublions tout simplement de le leur dire, que nous le disons rapidement ou qu’ils ne l’entendent pas.

En lisant un jour un article d’Ouzoulias proposant une représentation de la lecture sous la forme d’un oiseau, j’ai essayé de construire un outil pour les élèves qui puisse leur donner une idée de la représentation de la lecture : lire, c’est comprendre une information, s’en faire une image mentale, en utilisant la voie directe (reconnaissance globale) et la voie indirecte (décodage). L’oiseau va voler avec ses deux ailes, du moins dans un premier temps, car ensuite la reconnaissance directe est la voie experte.

Voici donc mon oiseau, adapté aux élèves :

L'oiseau de la lecture

Concrètement, j’essaie de proposer le plus souvent possible aux élèves des situations de lecture signifiantes, où le but de la lecture est une recherche de sens, et ce, dès le début de l’apprentissage. Et nous avons pris le temps sur deux séances de remplir ensemble un oiseau collectif vide, avec leurs mots et des exemples.

Comme ces séances « collectives » avec les mots de ceux qui comprennent ne correspondent pas toujours aux élèves en difficulté, qui peuvent passer complètement à côté, l’idée (soufflée par la maitresse E de notre RASED) est de proposer en petits groupes un oiseau individuel vide et un petit texte à lire. Après lecture commune et discussion, faire découper et coller les mots dans les ailes en fonction des procédures utilisées, et faire dessiner au centre l’image obtenue du texte. La fiche ainsi obtenue pourra être gardée comme point d’appui pour les textes suivants, et comme trace écrite et modélisation de la lecture.

J’ai pu aussi mener ces séances avec des élèves de CE1 en difficulté, et la discussion a été encore plus riche, plus centrée sur la recherche de sens et la compréhension.

Pour ce travail, je vous propose 3 dessins, un rempli et en couleur qui peut faire office d’affichage, un en noir et blanc qui peut servir de trace individuelle, et surtout un troisième vierge que je vous invite à faire remplir ou à remplir avec les élèves :

L'oiseau de la lecture

L’oiseau de la lecture

La représentation sous forme d’oiseau, que j’ai aimée instinctivement chez Ouzoulias, me parait après réflexion intéressante également par les parallèles qu’elle permet de faire entre apprendre à lire et apprendre à voler, avec en arrière-plan même implicite les notions d’apprentissage, de croissance, de départ du nid, de liberté, d’autonomie…

Pour aller plus loin, un document qui reprend l’oiseau d’Ouzoulias.

 

2 commentaires sur « L’oiseau de la lecture ! »


  1. ReCreatisse 
    dit :

    Un oiseau de lecture …Un nid d’où on peut s’envoler, j’aime beaucoup cette idée


  2. Grainesdelivres
      dit :

    Bien sûr, un oiseau, ça va avec ton avatar

Comments

comments

Laisser un commentaire