S’entrainer à comprendre

Je vous propose aujourd’hui des outils pour permettre aux enfants de s’entrainer à comprendre des textes et à mettre en oeuvre des stratégies pour comprendre. Je vous avais déjà donné quelques pistes dans cet article, dont les traces écrites, la programmation… mais j’y ajoute quelques éléments complémentaires. J’ai aussi voulu tester une nouvelle façon de communiquer, utiliser un média plus actuel, et j’ai créé une petite vidéo pour vous expliquer tout ça :

N’hésitez pas à me faire des retours ! Si vous préférez la lecture, voici un texte qui reprend le propos de la vidéo :

Il y a un consensus actuel sur la nécessité d’enseigner explicitement à nos élèves comment comprendre. Comprendre consiste avant tout à faire des liens :  « La capacité à identifier les relations significatives entre les différentes parties du texte est au cœur de la compréhension et de sa réussite. Pour y parvenir, les lecteurs effectuent des opérations inférentielles multiples qui conduisent à une représentation mentale cohérente du texte. » (Van den Broek, et al, 2005, p. 16)  « L’activité de mise en connexion est essentielle. Van den Broek, et al (2005) estiment qu’un lecteur expert, adulte, effectue entre 200 et 300 connexions sémantiques et causales dans une page de difficulté modérée. » (Bishop, 2018)

Pour nous, il s’agit donc d’aider les élèves à élaborer une représentation mentale cohérente du texte. On peut distinguer deux causes majeures d’échec : la difficulté à faire ces liens, ces inférences… et la difficulté à piloter sa compréhension, c’est-à-dire à se rendre compte qu’on ne comprend pas…

Bien sûr, il y a d’autres mécanismes qui entrent en jeu, comme les connaissances lexicales, l’attention ou la mémoire de travail, comme on peut le voir sur ce schéma issu de Pour enseigner la lecture et l’écriture au CE1 :

Et si on s’intéresse de plus près à l’enseignement des stratégies de traitement du discours continu, on trouve deux grandes approches :

L’approche intégrée propose de partir d’une oeuvre littéraire complète, dans sa complexité, avec la médiation de l’adulte. On la retrouve dans les outils de Goigoux et Cèbe (Narramus, Lectorino, Lectorinette) ou de chouettes collègues (Auditor, Auditrix). Elle est passionnante car elle fait entrer la littérature à l’école, amène sa vie et sa poésie dans la classe, est très motivante. Elle nécessite la médiation de l’enseignant pour être effective.

L’approche modulaire propose de partir des stratégies et de les entrainer de manière massive, intensive et explicite avec des textes créés pour cela. On la retrouve dans les outils de Bianco (Compréhension), de Canopé (Stratégies pour lire au quotidien) ou de l’académie d’Orléans-Tours (Je lis Je comprends), pour ne citer que ceux-là… Elle a le mérite d’être facile à programmer et de permettre aux élèves de s’entrainer de manière plus autonome.

Les tenants de ces deux approches les ont testées, et montrent leur intérêt… sans que l’on puisse dire si l’une dominerait l’autre ! Il me semble donc intéressant de les voir de manière complémentaire. Dans une classe hétérogène où les élèves s’entrainent de manière autonome, ou en ces temps de continuité pédagogique, je vous propose donc un outil modulaire, ou plutôt 4 fichiers, permettant de travailler 4 compétences qu’on aura en principe déjà rencontrées sur des textes longs : faire des inférences situationnelles, faire des inférences causales, contrôler sa compréhension en repérant des anomalies, suivre les reprises anaphoriques.

Ces exercices systématiques sont bien sûr à mettre en lien avec les compétences vues et explicitées en classe, et j’y reprend donc chaque fois la trace écrite, comme mémoire et référence. Dans certains fichiers, j’ai souhaité aussi faire travailler les élèves à partir de quelques extraits de littérature de jeunesse. Pour chaque fichier, j’ai créé une fiche élèves en dernière page pour recenser les réponses et éviter les photocopies, mais on peut aussi donner chaque page l’une après l’autre en les photocopiant, surtout si, comme actuellement, on enseigne à distance !

Edit du 27/03 : quelques erreurs s’étaient glissées dans le fichier anomalies : merci aux lecteurs et lectrices attentifs qui me les ont signalées… et pour répondre à quelques demandes, voici un fichier de correction (ou d’autocorrection) :

J’espère que ces fichiers pourront également servir à vos élèves (surtout de CE1) pour continuer à s’entrainer, de chez eux, à comprendre des textes…

Comments

comments

25 thoughts on “S’entrainer à comprendre

  1. Ce gros travail de synthèse est super intéressant et répons aux questions que je me posais tout le temps sur le choix des méthodes pour travailler la compréhension auprès de mes CE1. MERCI !

  2. Un super grand merci pour ce travail colossal!!
    Je viens de « terminer » votre livre s’inspirer de la pédagogie Montessori pour faire classe, c’est ce qui m’a donné envie de regarder votre site!

  3. Bonjour,

    Votre fichier est top mais sur chaque fiche les mots mal écrits sont soulignés et sur les images les croix sont déjà sur l’image, est ce normal je pensais que c’était à l’élève à faire ce travail.
    Merci d’avance pour votre joli travail et votre réponse.

    1. En effet, vous avez du télécharger la correction. Sur les fiches à télécharger en cliquant sur les images, vous avez les exercices, et plus bas la correction.

  4. Bonjour , des superbes fichiers
    Je me permets de vous indiquer une petite coquille sur le second fichier au numéro 21 : un puits

    Un grand merci pour rendre disponible votre travail

    1. Merci Emilie ! Ca me fait plaisir de te voir par ici, j’espère que toute ta famille va bien en dépit du contexte… Bises !

  5. Superbe travail merci! J’ai déjà beaucoup regardé votre blog et maintenant ça me donne envie de lire votre livre. Je me pose beaucoup de questions sur l’enseignement de la compréhension, j’ai lu beaucoup de choses et ai beaucoup changé mes pratiques. Merci de donner des pistes, d’approfondir mes réflexions.

    1. Merci beaucoup pour ce gentil commentaire… C’est en effet une didactique un peu récente, et il n’est pas toujours facile de s’y retrouver, mais quand on s’y est un peu frotté, il me semble en effet qu’on ne peut plus trop enseigner la lecture sans en tenir compte, même dans nos lecture les plus banales en classe.

  6. Bonjour, Tout d’abord un grand merci pour tout ce que vous partagez.
    Enseignante en CE1 à la rentrée, j’aimerais utiliser vos fichiers mais petite question technique..
    Comment les utilisez-vous ?
    1 fichier par élève / 1 fichier pour la classe pour le travail en autonomie… ?

    1. Bonjour, J’opte plutôt pour un travail autonome pour l’entrainement, mais cela peut varier ! Certains élèves ont besoin d’un support individuel, mais la plupart sont rapidement capable d’utiliser un fichier collectif en recopiant les items ou les numéros sur un cahier, en fonction de leurs besoins ou du temps à y consacrer.

  7. Merci pour votre blog que je découvre ! J’aurai des ce1 à la rentrée niveau que je n’ai jamais eu et clairement votre blog sera source d’inspiration et d’outils pour approfondir mes connaissances sur ce niveau et le cycle 2 en général !

    1. Quelle belle découverte que le cycle 2 ! Je serais vraiment heureuse si mon blog peut vous accompagner un moment sur ce chemin… Bonnes vacances en attendant !

  8. Merci beaucoup pour vos documents. Je vais avoir à la rentrée un cp/ce1, je me demandais si je pouvais utiliser Narramus pour mes deux niveaux en début d’année. Est-ce intéressant selon vous pour les CE1? Merci beaucoup pour la mine d’or sur le reste du site!

Laisser un commentaire