Les pochettes de lecture au CP

Voici des cartes pour permettre aux élèves de s’entrainer à déchiffrer en autonomie. Ces cartes sont inspirées des séries roses et bleues de Montessori : les roses sont les plus simples, et les bleues sont un peu plus avancées. Il s’agit pour les élèves de s’entrainer à lire des mots déchiffrables au fur et à mesure de l’avancée de la découverte des graphèmes dans la classe.

  • Les cartes roses proposent des mots déchiffrables avec les premiers graphèmes simples : les voyelles et m, l, p, t, r, puis v, s, et enfin ou. La longueur des mots et leur difficulté (structures en CV oui VC, puis CCV) sont croissantes.
  • Les cartes bleues permettent de travailler un graphème par pochette, dans cet ordre : n, b, f, d, ch, c, è et ê. Les graphèmes sont repérés en couleur dans les mots. Les lettres muettes sont en gris pour faciliter la lecture autonome.

Chaque série se compose de plusieurs pochettes. Chaque pochette comporte 8 mots déclinés en 3 étiquettes : le mot écrit en script, le mot écrit en cursive et l’image du mot. Une pochette et ses étiquettes sont identifiées grâce à un symbole. Pour repérer au mieux les couleurs, j’ai imprimé les cartes sur du papier de couleur, et je les ai plastifiées ensuite :

Le principe du travail pour les élèves est d’associer les cartes, mais on peut imaginer plusieurs configurations :

  • On peut faire reconstituer les trios. Pour l’autocorrection, on peut imprimer une feuille non découpée, ou écrire au dos des images.
  • On peut coller une étiquette mot en cursive ou en script à l’arrière de l’image, avant de plastifier, faire associer l’image et l’autre étiquette mot, et permettre l’auto validation en retrouvant l’étiquette image.
  • On peut s’en servir pour faire associer les écritures scriptes et cursives en utilisant seulement les étiquettes mots. L’objectif sera différent.
  • Quand les enfants ont déjà lu les mots plusieurs fois, on peut leur demander de les écrire à partir de l’image, puis de vérifier au dos qu’on a bien écrit le mot. Les cartes peuvent devenir alors des cartes d’encodage.

On peut utiliser les cartes pour entrainer un graphème particulier au moment de son apprentissage, ou pour réviser des graphèmes déjà vus. Elles peuvent également servir à la remédiation.

Voici donc les fichiers à télécharger :

Les cartes roses :

Les cartes bleues :

N’hésitez pas à revenir par ici noter vos utilisations de ces fichiers.

Comments

comments

22 thoughts on “Les pochettes de lecture au CP

  1. J’aime beaucoup ! Serait-ce possible d’obtenir le fichier modifiable pour proposer une série plus complexe avec des mots à 3 syllabes, ou les premiers sons complexes ou/on/in/an/eu… pour un partage collectif ensuite !

Laisser un commentaire