Premières soustractions au CP

 

Après avoir appris à écrire leurs premières additions, mes élèves ont appris les écritures soustractives.  Là encore, j’ai utilisé le matériel de Montessori. Je n’ai pas de préparation de séquence, alors je vous expose rapidement ma démarche : nous avons repris quelques situations soustractives sous forme de problèmes de la vie courante. Puis, en atelier dirigé, nous avons introduit l’écriture additive avec les cartons des nombres, comme je n’avais fait pour l’addition. Pour cette première approche, j’ai utilisé les jetons, car ils permettent de séparer les unités à retirer. Puis, nous avons continué ce travail avec les barres bleues et rouges : cette fois, on ne peut pas retirer les unités à retirer, il faut donc les cacher, ou reculer, et on peut ainsi passer doucement du cardinal à l’ordinal. Les élèves peuvent ainsi comprendre le lien entre retirer des unités et reculer sur la bande numérique. On commence ainsi à pouvoir percevoir aussi la notion d’écart, que les élèves associent difficilement à la soustraction. Ce travail a continué avec les perles, qui présentent les mêmes contraintes.

Les élèves se sont alors entrainés avec le matériel, puis sur leur cahier d’entrainement ou sur fiches.

Voici les documents que j’ai utilisés :

  • un diaporama qui aide à visualiser collectivement et à s’entrainer sur l’ardoise :

  • des fiches d’entrainement :

  • la trace écrite :

Après cette première approche, l’entrainement au calcul peut se faire sur le cahier d’entrainement, les opérations étant écrites au tableau. Certains élèves peuvent continuer avec les jetons, d’autres avec l’ardoise, alors que les autres peuvent calculer de tête.

Comments

comments

1 thought on “Premières soustractions au CP

Laisser un commentaire