Une rentrée pleine d’énergie… pour être bien dans sa classe !

En cette veille de rentrée, je voudrais nous souhaiter plein d’énergie pour ces prochains jours… et pour toute l’année. Si tout va bien, vous avez passé de bonnes vacances, vous êtes reposé.e.s et plein.e.s d’énergie pour aborder cette nouvelle rentrée. Mais ce ne sera pas une ressource inépuisable. Il risque d’arriver un moment où nous en aurons moins, à force d’en distribuer à nos élèves, mais aussi nos collègues, notre famille… Quand on n’a plus d’énergie, on adopte souvent des comportements de défense, on se met en retrait, on accuse ceux qui nous en prennent tant, de l’énergie, à commencer par les élèves, ou certains d’entre eux. Le risque, c’est que ça nous amène au défaitisme : ils sont comme ci, ils sont comme ça, ça ne marchera jamais… C’est une entreprise sans fin, ce n’est pas de ma faute… Et ce défaitisme nous pompe encore plus d’énergie !

Bien sûr, il est vrai que certaines difficultés sont très difficiles à traiter, à prendre en compte. Certains élèves sont très difficiles à aider, à aimer. Et on bout d’un moment, sans énergie, on est tenté de baisser les bras. Parfois, on leur en veut, même, parce qu’avec tout ce qu’on a fait pour eux, toute l’énergie qu’on leur a donnée, voilà tout ce que ça donne ! Bien sûr, on sait qu’on ne peut pas attendre de nos élèves qu’ils nous redonnent de l’énergie, mais notre besoin est si fort. Parfois, on arrive encore à en trouver sur de toutes petites choses, un progrès minime, un sourire, la lecture d’un livre qu’on aime. Et quand on n’en peut vraiment plus, on ne voit même plus ces petits riens qui rendent la classe plus belle.

Toutes ces pensées sont humaines ! Enseigner, c’est difficile, car il faut accepter que l’on n’est ni magicien, ni complètement impuissant. Pour que notre énergie serve, il faut qu’elle soit dirigée là, entre ces deux extrêmes. Il s’agit de prendre juste notre part, comme le colibri.

Alors, cette année, je vous souhaite plein d’énergie, et surtout de savoir aller en trouver quand on n’en a plus beaucoup : dans la classe, le sourire d’une élève timide, la confiance d’un autre, la lecture d’un album qu’on aime, les retrouvailles avec les collègues, le petit thé du matin… tout cela peut nous redonner de l’énergie. Et puis, aussi, en dehors de l’école, nous devons trouver nos sources d’énergie : quelques longueurs à la piscine, une soirée pizza avec les enfants, un moment de musique partagé, les dernières récoltes ou les premiers semis du jardin (et le chocolat aussi, mais il faudrait que ma priorité plutôt la piscine ! )… Et quand nous aurons découvert ou retrouvé nos sources d’énergie, mais n’oublions pas d’en prendre conscience, pour y repenser au bon moment, quand tout semblera plus compliqué…

Et pour vous accompagner, pour aller plus loin, je vous conseille aussi la lecture de Danièle Adad, qui est une formidable réserve d’énergie à elle toute seule (même si ce livre a été écrit à deux), publié chez Retz :

Bien dans sa tête, bien dans sa classe

C’est un livre qui donne de l’énergie, mais aussi un peu de recul, qui nous permet de relativiser nos petits soucis et de nous voir comme de réels acteurs de notre bien-être au travail. Il y a tellement d’idées à tester et à mettre en place que vous en trouverez forcément qui vont vous aider. Moi, j’apprécie particulièrement la vision du travail en équipe et le petit questionnaire qui va avec. C’est très éclairant !

Bonne rentrée donc, et bonne année à vous tous !

Comments

comments

3 thoughts on “Une rentrée pleine d’énergie… pour être bien dans sa classe !

Laisser un commentaire