Des supports pour les dictées muettes

Parmi les ateliers de type Montessori qui sont très connus dans l’apprentissage de la lecture, il y a l’alphabet mobile et les dictées muettes. C’est un atelier qui permet aux enfants d’apprendre les correspondances entre les sons et les lettres de façon active en encodant. La difficulté liée au tracé des lettres est annulée par l’utilisation d’un alphabet mobile, et les élèves peuvent ainsi rapidement encoder des mots, même s’ils ne sont pas à l’aise avec l’écriture manuscrite.

C’est sur ce concept que Montessori a construit sa méthode d’apprentissage de la lecture, en proposant aux enfants d’apprendre à écrire pour apprendre à lire. La grande difficulté pour nous est qu’elle a donc été inventée pour des élèves italiens. Or, si l’italien est une langue transparente, dont chaque lettre correspond à un son, c’est loin d’être le cas du français. Il est donc nécessaire d’adapter cet atelier afin que l’élève puisse dans un premier temps comprendre puis exercer l’écriture en respectant les correspondances entre les lettres et les sons, mais aussi qu’il puisse dans un second temps mémoriser les lettres muettes ou le graphème adapté (le eau de cadeau par exemple). Il me semble fondamental d’accompagner l’enfant dans cette progression, de lui expliquer quels objectifs on veut atteindre à travers cet atelier.

Des supports pour les dictées muettes

Cet atelier nécessite un peu de matériel. Le matériel de base est l’alphabet mobile. J’ai pris le mien sur le site de ParticiPassion, et je l’ai imprimé sur du papier 220g. Il faut ensuite une boite pour ranger ces lettres dans l’ordre alphabétique (ici, une boite de Kapla et du carton-bois) :

alphabet mobile

Feuilles

En début d’année, il s’agit donc de travailler sur les correspondances graphie-phonie. Au départ, je travaille seulement sur les premiers phonèmes, avec des petits objets, afin que les élèves comprennent le principe de l’encodage son/lettre. Travailler avec des objets avant les images permet aussi de travailler la notion de mot (un mot pour nommer un objet), et inscrit le travail de lecture dans le concret. J’ai pu remarquer qu’il apporte également une forme de motivation, notamment auprès des élèves les plus éloignés des tâches scolaires traditionnelles.

Des plateaux pour les dictées muettes

On peut ensuite proposer aux enfants d’écrire la première syllabe, puis le mot entier s’il est à leur portée.

Des supports pour les dictées muettes

Ensuite, je travaille avec les images des dictées muettes. En France, les listes des mots des dictées muettes ont été établie par Hélène Lubienska de Lenval, élève puis collaboratrice de Montessori. On les trouve par exemple sur le site de Participassion.

Il me semble nécessaire là encore d’adapter ce travail, qui date maintenant. Je trouve que certains mots de ces listes sont vraiment très loin du vécu des élèves de maintenant, et donc très difficiles à trouver pour eux, surtout en autonomie : un roc, un bac, un cor, un if… par exemple sont vraiment désuets. De plus, je trouve que la progression doit être adaptée : elle commence par les mots de 3 lettres, donc avec des syllabes complexes de type CCV ou CVC, alors que des mots de plusieurs syllabes simples (de type CV) sont plus faciles pour les élèves en tout début d’apprentissage. De même, utiliser la lettre c dès les premières dictées me parait source de difficulté, car c’est une des consonnes les plus compliquées à utiliser en français.

Bref, en attendant de vous proposer mes propres dictées qui sont en cours de test, j’ai utilisé les images proposées par La maitresse aime, que j’ai découpées et au dos desquelles j’ai écrit le mot en cursive pour l’autocorrection. J’ai rangé chaque fiche découpée dans des boites numérotées, afin de construire une progression.

Des plateaux pour les dictées muettes

Ce travail permet aux élèves de CP de bien avancer sur les relations graphèmes/phonèmes. Pour les élèves de CE1 un peu fragiles, c’est aussi l’occasion de travailler l’orthographe. En ateliers autonomes, ils peuvent avancer à leur rythme. Ils peuvent travailler à 2 ou 3 autour de la boite de l’alphabet mobile, chacun avec une dictée différente.

Des supports pour les dictées muettes

Montessori proposait à ses élèves d’aller travailler sur des petits tapis. J’ai préféré préparer des supports plastifiés leur permettant de s’organiser en posant leur objet ou leur carte à gauche et les lettres ensuite dans le sens de la lecture :

Plateau dictée muette

Cela leur permet d’être plus autonomes et de travailler sur le sens de l’écriture. Cela me permet de définir le nombre d’enfants par atelier, en mettant en service le nombre de supports que je souhaite. Cela me permet également de réguler la durée de l’atelier. En effet, l’une des contraintes que je mets dans ces ateliers est que l’activité soit menée jusqu’à son terme. Ici, il s’agit donc d’écrire 4 ou 5 mots au moins avant de pouvoir changer d’activité.

 

5 commentaires sur « Des supports pour les dictées muettes ! »


  1. TitLine
     dit :

    Merci pour ton article, j’ai hâte de voir tes dictées à toi, ça m’intéresse drôlement pour mes CP, car c’est un chantier sur lequel j’avais prévu de me lancer ! (Car je pense exactement comme toi en ce qui concerne les mots un peu désuets et la progression des dictées muettes « Montessori »)
    J’ai fabriqué mon propre alphabet mobile avec des lettres travaillées comme ce que je demande au niveau du tracé, je mettrai mon fichier à imprimer en ligne prochainement. Mais pour le moment, ce sont mes GS qui l’utilisent, pour reconstituer des mots de l’atelier des mots avec modèles. Bientôt, ils utiliseront les lettres avec des cartes qui ont image + lettres dans le désordre (avec auto-correction au dos), j’ai fait plusieurs séries de cartes, on verra ce que ça donne !
    Passe de bonnes fêtes !


  2. Grainesdelivres
     dit :

    Merci beaucoup Titline pour ce message. Tu m’encourages à continuer dans cette voie… Je serai curieuse moi aussi de voir tes lettres mobiles quand elles seront en ligne. Je suis bien convaincue aussi que ce travail peut (doit) être commencé en GS, tes élèves sont gâtés..
    Bonne deuxième semaine de vacances à toi aussi !!


  3. ecam 
    dit :

    Merci beaucoup pour cet article que je vais suivre de près.
    J’adore le principe des dictées muettes que j’utilisais beaucoup quand j’avais des CP/CE1 et que je reprends avec un enfant trisomique. Et les résultats sont fulgurants!
    Bonnes fêtes de fin d’année

  4. lolo dit :

    Bonsoir j’ai même des MS qui commencent les dictées muettes cette année; ils ont envie alors ils essaient et c’est génial de voir leur étonnement et leur satisfaction quand ils ont écrit 1 ou 2 mots.

     

  5. Grainesdelivres dit :

    Merci Lolo pour ce commentaire… Je ne suis pas étonnée que certains MS s’y mettent, c’est plutôt pour les enfants de cet âgeque Maria Montessori avait conçu cet atelier… Mais il peut servir encore longtemps à d’autres !! Bonne continuation en tous cas et merci de ton petit mot !

Comments

comments

Laisser un commentaire