Ecouter la forêt, Waring, Chabrier et Hanson…

En ce moment, nous travaillons sur la forêt dans les contes. Nous avons vu que la forêt peut être accueillante ou inquiétante, et nous continuons cette recherche dans les enseignements artistiques.

1. Pour commencer ce travail, et en lien avec ma séquence pour apprendre à écouter, j’ai fabriqué 2 histoires sonores à écouter, à décrire et à raconter :

  • La première est plutôt apaisante, on y entend des coucous et des hiboux… ça vous rappelle quelque chose ? En effet, c’était notre point d’appui pour chanter ensemble Dans la forêt lointaine. C’est une chanson toute simple, mais qui nous a permis d’explorer les rythmes, en frappant des mains au lieu de dire « Coucou ». Voici donc la bande son de l’histoire sonore et les paroles de la chanson :

  • J’ai voulu la seconde histoire sonore plus inquiétante, avec des bruits plus difficiles à définir (corbeaux, crapauds…), de la pluie et de l’orage :

 

Puis, nous avons écouté une autre chanson : Le canon des arbres de Steve Waring. Vous pouvez l’écouter, le télécharger légalement et trouver une fiche pédagogique sur le site de Canopé Musique Prim, après inscription. Nous avons travaillé surtout sur l’impression donnée par la suite du nom des arbres, et sur le chant en canon. J’ai proposé à mes élèves de chanter Dans la forêt lointaine en canon. Pour cela, j’isole un groupe de 5 ou 6 élèves avec moi pour chanter en décalage. Les autres chantent seuls la voie principale, ils sont plus nombreux donc ont moins besoin de moi. Je fais tourner les groupes d’élèves. Cette année, je trouve qu’ils ont vraiment bien réussi. Voici la fiche d’écoute pour le cahier d’arts :

2. J’ai souhaité ensuite reprendre ce thème des émotions face à la forêt à travers des musiques symphoniques, donc plus abstraites. Je voulais que les élèves parviennent à décrire leurs sentiments en écoutant ces musiques. J’ai donc choisi 2 extraits, un peu au feeling… et comme je ne savais pas mettre de mots pour m’expliquer mes choix et que j’ai besoin de comprendre un peu ce qui se passe, j’ai demandé à un professionnel, professeur de musique et de chant choral expérimenté et extraordinaire (et en plus mon cousin !! ) de me faire une petite analyse musicale. Merci Fabien ! J’y ai découvert tout simplement le rôle du bois (instruments en bois et famille des bois) utilisé par les compositeurs, l’utilisation de la harpe et du glockenspiel (sorte de xylophone) pour rendre la forêt inquiétante comme dans la musique d’Harry Potter. Bien sûr, ces analyses ne sont pas pour les élèves, mais je trouve qu’il est toujours important de se placer bien au-dessus du niveau des élèves pour pouvoir leur permettre de dérouler le fil de leurs pensées et les faire progresser. Je vous fais donc profiter de cette expertise.

Je vous propose donc les morceaux, leur analyse et la fiche pour le cahier d’arts :

  • Sous-bois, d’Emmanuel Charbier, que vous pouvez écouter ici… et dont voici l’analyse :

  • Deep Forest, d’Howard Hanson, que vous pouvez écouter ici… et dont voici l’analyse.

J’ai profité de cette écoute pour initier rapidement mes élèves à l’orchestre symphonique, dont nous n’avions pas encore parlé.

Comme deuxième chant, j’ai choisi L’écureuil et les 4 saisons, qui parle encore d’un arbre et d’une forêt, et dont j’ai déjà parlé à propos des saisons. Nous allions le travail en musique et la mémorisation du nom des saisons, en revenant sur un chant plus « classique » (refrain/couplet).

En lien avec ce travail, vous trouverez bientôt un travail en arts plastiques.

Comments

comments

1 thought on “Ecouter la forêt, Waring, Chabrier et Hanson…

Laisser un commentaire